Archéo-08

présentation

abitibiwinni

wigwas

- Fenêtre interactive

actualités

contacs

liens

fouilles

gauche

Présentation

CORPORATION ARCHÉO-08

Archéo-08 est un organisme sans but lucratif mis sur pied en 1985 par des citoyens de l'Abitibi-Témiscamingue afin de développer la recherche archéologique de leur région.

pres1Le mandat central d'Archéo-08 consiste à organiser et réaliser un plan de recherches archéologiques à long terme intégrant toutes les phases de celles-ci: planification, inventaire, fouilles, analyses, publications, diffusion et mise en valeur. La Corporation agit aussi à titre d'experte conseil auprès des divers corps publics de l'Abitibi-Témiscamingue qui lui en font la demande. Elle oeuvre également au niveau de la prévention et de la conservation des ressources archéologiques ainsi qu'à titre d'informateur privilégié en cas de découvertes fortuites par les propriétaires de terres privées.

Lorsque cet organisme commence ses activités sur le terrain, en 1986, environ 130 sites archéologiques sont connus sur le territoire de l'Abitibi-Témiscamingue. Quelques-uns avaient été investigués par le Dr Roger Marois, du Musée canadien des civilisations, au début des années 1970. Cependant, aucune donnée se rapportant à ces travaux n'avait été publiée.

pres3Depuis 1987, près de 200 nouveaux sites archéologiques ont été découverts. Les occupations humaines s'y échelonnent entre le début du XlXe siècle et le sixième millénaire avant Jésus-Christ. La plupart de ces sites sont intacts. Depuis 1988, après six saisons de fouilles effectuées sur six sites différents, une collection "artéfactuelle" considérable a été constituée. En effet, plus de 500 000 artéfacts et témoins archéologiques ont été localisés et enregistrés. A ceux-ci s'ajoute la très riche collection Roger Marois que le Musée des Civilisations du Canada a confié à Archéo-08.

Au chapitre de la mise en valeur, outre de nombreuses publications destinées à des publics variés (revues scientifiques, monographies, recueils de textes, textes de vulgarisation), la corporation Archéo-08 a monté, conjointement avec la Société algonquine Matcite8eia et le Centre d'exposition de la Ville d'Amos, une exposition itinérante inlitulée Abitibiwinni 6 000 ans d'histoire.

Le site actuellement considéré comme le plus ancien lieu d'occupation humaine de la région, le site Ramsay, se trouve à 50 kilomètres à vol d'oiseau au nord-est de Rouyn-Noranda, dans la municipalité de Taschereau, sur les rives escarpées du lac Robertson. On y a découvert que des groupes de chasseurs nomades fréquentaient les berges de pres5ce qui était alors les rives du lac "Ancêtre" Abitibi. Le niveau des eaux était alors de quatre à cinq mètres supérieur à son niveau actuel. Il couvrait environ 50 % de la superficie de la ceinture d'argile de l'Abitibi. Cette occupation remonterait à 7 000 ou 8 000 ans, soit plus de trois millénaires avant la construction de la pyramide de Khéops, en Égypte. Pas mal pour une jeune région, non?

À partir de cette période, l'occupation humaine de l'Abitibi-Témiscamingue ne connaît pas d'interruption. Au contraire, elle n'a cessé de foisonner dans une diversité de manifestations qui étonne encore.

Traditionnellement, les modèles décrivant les sociétés amérindiennes du Bouclier canadien suggéraient des sociétés économiquement et socialement autarciques. Les études récentes révèlent plutôt des groupes humains mobiles, ouverts aux idées nouvelles et très perméables aux innovations et aux améliorations technologiques. Ils étaient directement ou indirectement en contact avec des groupes culturels différents, souvent situés à de très grandes distances de leurs territoires. À ce titre, il convient de mentionner les contacts politiques et économiques très étroits qui liaient les ancêtres des Algonquins actuels aux ancêtres des Hurons de la baie Georgienne. Ces interactions sont à l'origine du réseau de traite que nos ancêtres français rétabliront après la destruction de la Huronnie historique, vers 1650.

 

- - - - - - -


| Accueil | Présentation | Abitibiwinni | Wigwas |
|
Actualités | Contacts | Liens | Fouilles |